Les facteurs d’obtention d’un prêt immobilier

Un investissement immobilier implique de mettre en mouvement une lourde manne financière. Pour beaucoup, il est donc difficile d’acheter un bien immobilier sans faire appel au crédit. Au delà du besoin d’argent, le prêt immobilier peut s’avérer plus judicieux si son taux est bas ou lorsqu’il s’agit d’un investissement locatif ou d’une opération de déficit foncier puisque, rappelons-le, les intérêts d’emprunt sont déductibles de l’assiette d’imposition.

Cependant, l’obtention d’un prêt immobilier se fait sur dossier. La conjoncture actuelle incitant les banques à prendre plus de précautions avant d’octroyer un prêt immobilier il est très important de préparer son dossier afin d’obtenir gain de cause auprès de son organisme prêteur.

K&P Finance, cabinet spécialisé dans la gestion de patrimoine immobilier et financier vous propose de revenir donc en détails sur les critères évalués par les organismes prêteurs pour l’obtention d’un prêt immobilier.

La situation financière :

Facteur primordial dans l’obtention d’un prêt, la situation financière du demandeur sera épluchée en détails. Les revenus du travail seront donc analysés mais aussi les revenus du capital et les économies. On analysera donc les éventuels revenus tirés de la location d’un bien ou le montant et les plus-values tirées d’un placement financier comme un portefeuille d’actions ou une assurance-vie. Bien entendu en plus du niveau de revenu, il sera apprécié de détenir des revenus autres que les revenus du travail.

Le profil budgétaire de l’emprunteur :

Les facteurs d’obtention d’un prêt immobilierL’analyse du profil budgétaire du demandeur consiste à regarder comment celui-ci gère son budget mensuellement. Mettre de l’argent de côté régulièrement afin de montrer que l’on peut assumer la charge mensuelle d’un prêt sera bénéfique. Cela influera surtout quand viendra le moment de la négociation du taux d’emprunt (i.e le prix de l’emprunt). Un exemple d’action appréciée par l’organisme prêteur pourra être de placer mensuellement et en fonction du budget, une certaine somme sur une assurance-vie. Ceci permet en plus de dynamiser son épargne et ainsi de gonfler l’apport personnel. Le niveau de ce dernier influençant le niveau du taux d’emprunt mais aussi le niveau le montant du taux et la capacité d’endettement.

Les caractéristiques socioprofessionnelles :

L’organisme octroyant ou non l’emprunt prête une grande attention sur le type de travail et la catégorie socioprofessionnelle. Un CDI est un facteur important si ce n’est indispensable à l’octroi d’un prêt. L’ancienneté du CDI le valorisera encore plus. La catégorie socioprofessionnelle est aussi prise en compte.

La capacité d’endettement :

En théorie, les mensualités ne doivent pas excéder 1/3 des revenus générés auxquels on a enlevé les différentes dépenses ainsi qu’un certain coefficient de risque auxquels sont exposés les ménages (dépenses non prévues comme un sinistre). Une fois la capacité d’endettement déterminée, la durée du prêt pourra être fixée. Celle-ci varie généralement entre 10 et 25 ans et devra être terminée avant que l’emprunteur n’atteigne l’âge de 75 ans. Un prêt long permettra de réduire le montant des annuités mensuelles mais augmentera le taux de ce prêt et donc les intérêts d’emprunt. Ce n’est donc pas forcément la meilleure des solutions puisque le prix du crédit varie positivement en fonction de la durée de l’emprunt.

Voici pour ce qui est des facteurs d’obtention d’un prêt immobilier. Notons que les organismes accordent des niveaux d’importance divergents à ces différents facteurs. Il est donc primordial d’avoir un bon dossier et pour cela, de se préparer avant la requête. Il est également conseillé de faire appel à un professionnel de la gestion de patrimoine comme K&P Finance qui pourra vous conseiller sur l’organisme de prêt à choisir en fonction de votre profil qu’il aura analysé au préalable.

5.00 avg. rating (99% score) - 12 votes

Articles similaires :